Ce site utilise des cookies pour vous offrir un service plus personnalisé et mieux adapté à vos besoins. En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de nos cookies. Veuillez lire notre Déclaration de protection des données en ligne si vous souhaitez davantage d’informations sur les cookies que nous utilisons et sur la manière de les supprimer ou de les bloquer.
  • Étude BDO des conseils d'administration 2020

    Structure et rémunération des conseils d'administration des petites et moyennes entreprises en Suisse

Études:

Étude BDO des conseils d'administration 2020

15 juin 2020

 

Honoraires moyens des membres de conseils d’administration de PME: CHF 22 000

En 2020,[1] la rémunération d’un membre du conseil d’administration (CA) d’une PME (petites et moyennes entreprises) suisse s’élève en moyenne à CHF 22 000 par an. Ce terme englobe les présidents et vice-présidents des conseils d’administration, les suppléants, les délégués, les membres du comité du CA et les membres ordinaires. En moyenne de quelque CHF 30 000 ou 28 000, la rémunération[2] des présidents et délégués de CA est la plus élevée. Les indemnités des vice-présidents, membres des comités du CA et membres ordinaires du CA se situent en moyenne entre CHF 15 000 et 17 000. Après les baisses enregistrées les années précédentes, la rémunération moyenne des membres de conseils d’administration est restée relativement stable depuis 2017.

Étude des CA: Honoraires annuels bruts 2020 selon la fonction

Illustration: honoraires annuels bruts selon la fonction
 

Le montant «médian» des honoraires s’élève à seulement CHF 12 000

Si l’on classe les rémunérations de l’ensemble des membres de conseils d’administration dans l’ordre croissant, on obtient une valeur centrale[3] de CHF 12 000. La valeur centrale de la rémunération se situe à CHF 15 000 pour les présidents et à CHF 12 000 pour les délégués du CA. Pour les autres postes au sein des conseils d’administration, elle s’établit à CHF 10 000. La majorité des administrateurs gagne donc moins que ne le laissent supposer les valeurs moyennes.

La valeur centrale de la rémunération par séance de conseil d’administration est de CHF 2273. Au vu de la responsabilité assumée par les administrateurs, cette valeur apparaît très modeste. Dans l’ensemble, les différences de rémunération selon les secteurs et la taille de l’entreprise (en fonction de son effectif) ont diminué.
 

La direction et la conduite du conseil d’administration sont souvent réunies dans les petites entreprises

Dans plus de la moitié des PME (53%), la direction et la conduite du conseil d’administration sont confiées à une seule et même personne. Pour les sociétés les plus petites, ce chiffre est nettement supérieur, à 72%.

En moyenne, les présidents de conseils d’administration disposent de 2,9 mandats. Une légère augmentation par rapport à la dernière étude (2017) peut être observée à cet égard. En revanche, le nombre moyen de mandats exercés par les autres membres de CA (2,2) est resté stable ces dernières années.
 

Si la proportion de femmes a légèrement augmenté, elle reste faible

En moyenne, le conseil d’administration d’une PME suisse dispose de 3,6 membres, un chiffre qui a peu varié depuis la dernière édition de l’étude. Après une légère baisse en 2017, la proportion de femmes dans les conseils d’administration est de nouveau en hausse, et s’établit à 16%. Les entreprises de dix collaborateurs ou moins présentent la part la plus élevée de membres féminins au sein du CA (21%).

Dans cette nouvelle étude, la moyenne d’âge des administrateurs reste la même: seuls 10% d’entre eux ont moins de 40 ans, tandis que 69% ont 50 ans ou plus. Dans environ un dixième des cas, les PME suisses étudiées imposent une limite d’âge aux membres de leur conseil d’administration.
 

Les compétences dans le domaine de la digitalisation comptent peu dans le recrutement des membres d’un conseil d’administration

Le thème spécial de l’étude de cette année, la digitalisation, a été abordé sous différents aspects. Les compétences en matière de digitalisation ne jouent qu’un rôle secondaire dans la composition des conseils d’administration. La majorité des présidents de CA interrogés ont évalué le savoir-faire digital des membres de leur CA comme un critère pas du tout ou peu important, ce qui est surprenant au regard de son importance.

Étude des CA: Importance de la compétence en matière de digitalisation

Illustration: importance de la compétence en matière de digitalisation

Une grande majorité a par ailleurs reconnu qu’aucun membre spécifique n’était responsable de la digitalisation au sein de leur conseil d’administration. Seuls 30% des CA incluent une personne spécifiquement dédiée à ce thème.

Une analyse des facteurs influant positivement sur la transformation digitale de l’entreprise montre cependant qu’il est possible de fédérer ces compétences en matière de digitalisation en dehors du conseil d’administration. En dehors des autres ressources internes à l’entreprise, la collaboration avec des conseillers externes peut favoriser la mise en œuvre de sa transformation digitale.
 

Méthodologie de l’étude BDO sur les conseils d’administration

BDO réalise cette étude à intervalles réguliers et selon une méthodologie similaire depuis 1995. Les résultats présentés ici proviennent des réponses de 667 PME et sociétés anonymes (SA) de taille moyenne dont les effectifs ne dépassent pas 1000 collaborateurs. La réalisation de l’enquête en janvier et février 2020 et l’analyse des résultats ont été confiées à l’Institut suisse pour les petites et moyennes entreprises (KMU-HSG) de l’Université de Saint-Gall.

 

Vous aimeriez en savoir plus ? Téléchargez l'étude dès maintenant gratuitement.

 

Titre:

Entrez le code:
 Security code

 

 

 

 


[1] Pour une meilleure lisibilité, la forme masculine est privilégiée. Les indications concernent toutefois aussi bien les femmes que les hommes.

[2] Dans le présent rapport, indemnité, rémunération et honoraires sont synonymes. Toutes les données chiffrées sont exprimées en francs suisses (CHF).

[3] La valeur centrale (également appelée médiane) est la valeur du milieu (centrale) lorsque les valeurs sont triées par ordre de grandeur. Ainsi, dans le cas des valeurs 5, 10, 15, 20 et 100, la moyenne est de 30 (la valeur 100 est donc assez fortement pondérée). En revanche, la médiane est seulement de 15 (deux des valeurs sont supérieures et deux sont inférieures). Dans le présent rapport, les termes valeur centrale et médiane sont utilisés comme des synonymes. Les termes valeur moyenne et moyenne sont également synonymes.