• L'environment

UNE NOUVELLE DYNAMIQUE SOURCE D’OPPORTUNITÉS ET D’INCERTITUDES

Malgré de nombreux défis à relever, l’économie suisse affiche une vigueur étonnante. Ce succès est toutefois le fruit d’efforts importants.​

L’environnement économique demeure difficile dans un pays très tourné vers l’exportation comme la Suisse. Après les ondes de choc de l’exercice précédent, l’euro se situe dans des eaux un peu plus calmes. Cependant, le taux de change actuel CHF/EUR reste problématique.

Les entreprises qui le peuvent transfèrent de plus en plus leur production à l’étranger. La situation reste particulièrement critique pour le tourisme suisse. Les régions de montagne en particulier sont dans une situation difficile. L’hôtellerie urbaine bénéficie tout de même de la tendance du tourisme urbain et d’une hausse du nombre de séminaires et de réunions.

La réglementation continue à s’accroître fortement, un problème dont l’origine n’est pas toujours en Suisse. Bon nombre des nouvelles prescriptions proviennent de l’étranger, et elles doivent être appliquées pour que l’activité économique transfrontalière puisse continuer à se développer. A cet égard aussi, la pression pour être un «élève modèle» semble forte.

Le rejet de la réforme de l’imposition des entreprises III a suscité des craintes auprès des entreprises domiciliées en Suisse ou qui envisagent de s’y établir mais qui sont actives au niveau international. Les organes responsables au niveau fédéral sont appelés à présenter rapidement une solution sur la manière dont la Suisse entend honorer ses engagements internationaux vis-à-vis de l’OCDE et de l’UE, et sur la manière de mettre fin à l’incertitude juridique actuelle.

A l’échelle mondiale, la situation économique se caractérise par son dynamisme, des opportunités nouvelles et des incertitudes. D’une part, il faut évoquer la transformation numérique, qui ne cesse de s’accélérer, et qui offre l’opportunité de créer de nouveaux modèles d’affaires ou d’adapter ceux qui existent. De nombreuses entreprises, y compris des entreprises solidement établies, sont contraintes de procéder à des investissements considérables, dont on ne sait pas encore, aujourd’hui, s’ils auront un effet positif et si oui, à quel moment. Ils sont cependant nécessaires pour permettre à ces entreprises de rester à flot sur le long terme.

D’autre part, sur le plan politique, on voit se dessiner des forces qui, de leur point de vue, n’ont que peu bénéficié de la mondialisation. Le traité de libre-échange transatlantique (TTIP) n’est plus à l’ordre du jour, tandis que plusieurs gouvernements ont accueilli dans leurs rangs des personnes qui s’opposent à l’ouverture des marchés. Pareille tendance est source d’incertitude. Caractérisée par son ouverture, l’économie suisse n’a pas intérêt à voir les marchés se cloisonner. Il convient par conséquent d’examiner les orientations stratégiques à suivre.

Dans cet environnement traversé par une dynamique nouvelle, BDO offre à ses clients stabilité et sécurité à travers son mode de direction. Au cours de l’exercice écoulé, BDO a continué à conseiller et à aider ses clients, grâce à sa proximité, à son engagement de tous les instants et à son pragmatisme. En matière de conseil, BDO mise sur une compréhension globale du client, afin de le conseiller de manière compétente face aux écueils qu’il rencontre sur son chemin, et de l’aider à relever les défis avec succès.