• Nouveau siège social: BDO prépare l’avenir

Nouveau siège social: BDO prépare l’avenir

16 janvier 2018

En installant son siège social dans le Kreis 5 de Zurich, BDO réagit à la croissance des dernières années et affûte ses armes pour l’avenir. 

Plus de 300 personnes ont répondu à l’invitation de BDO, le mercredi 10 janvier 2018, pour l’ouverture de son nouveau siège social à Zurich. BDO, société d’audit, de services fiduciaires et de conseil leader en Suisse, enregistre depuis plusieurs années dans tout le pays une hausse constante de son chiffre d’affaires, à raison d’environ 4% par an. En outre, BDO a vu le nombre de ses collaborateurs augmenter de près de 40% (temps pleins), 360 postes de travail rien qu’à Zurich. «La croissance requiert de la place», a dit dans son allocution de bienvenue Andreas Wyss, responsable de la Direction régionale BDO Zurich/Suisse orientale. «Avec le regroupement de tous les collaborateurs à Zurich ainsi que la mise en place de postes de travail modernes, optimisés, nous créons les conditions nous permettant de suivre cette tendance.» Répartis sur trois étages d’une surface totale de 7340 m2, nos bureaux «Open Space» peuvent accueillir dès à présent nos 360 collaborateurs et sont suffisamment vastes pour abriter des postes de travail supplémentaires à l’avenir.

 

Des entreprises qui doivent leur succès à la qualité des prestations de services

Le choix d’installer le nouveau siège social à la Schiffbaustrasse 2, dans l’ancienne zone Escher-Wyss, dans le Kreis 5, est aussi la marque d’un engagement fort pour la ville de Zurich. Parmi les personnalités ayant salué ce choix, la conseillère d’Etat Carmen Walker Späh, Directrice de la Direction de l’économie du canton de Zurich: «L’ouest zurichois est un lieu où l’évolution d’une société industrielle vers une société de services apparaît de manière criante, sans doute plus que n’importe où ailleurs dans le canton. BDO a choisi l’endroit idéal pour installer son nouveau siège social». Carmen Walker Späh a évoqué BDO comme une entreprise importante et un employeur moderne au sein de l’économie zurichoise: «De nombreuses PME, dans notre pays, doivent leur succès à des prestations de services professionnelles dans le secteur fiduciaire et de l’audit, grâce auxquelles elles peuvent se faire conseiller et se libérer de certaines tâches pour se concentrer pleinement sur leur cœur de métier. La direction et les collaborateurs de BDO apportent une contribution précieuse à cet égard».

 

L’économie suisse se montre optimiste

Regine Sauter, conseillère nationale, directrice de la chambre de commerce zurichoise, a elle aussi été impressionnée par la conception moderne des bureaux. «Ils traduisent l’optimisme qui caractérise la situation économique actuelle.» L’économie suisse se porte bien, selon Regine Sauter. Celle-ci a toutefois indiqué que cette situation est bien souvent perçue comme une évidence, ce qui peut mettre en péril les atouts de notre place économique. Afin que Zurich soit en mesure de rester à la pointe, il est important que le Projet fiscal 17 soit mis en œuvre, et rapidement. Il est nécessaire également que notre économie trouve de nouveaux marchés à l’étranger et abolisse les obstacles commerciaux. Enfin, Regine Sauter a expressément mis en garde contre l’initiative «Entreprises Responsables», certes sympathique en apparence, mais qui se révélerait dangereuse pour notre place économique. Elle a appelé les invités, tous secteurs économiques confondus, à défendre des conditions-cadres libérales pour le bien de l’économie.

 

Davantage de temps pour le conseil personnel

Réglementation, numérisation et dynamisation, voilà les mots employés par Werner Schiesser, CEO de BDO, pour qualifier les défis auxquels fait face l’économie. «La densité réglementaire engendre une charge de travail supplémentaire qui peut se révéler énorme. D’un autre côté, elle contribue aussi à une amélioration de la qualité lorsqu’elle est mise en œuvre à bon escient. Ces dernières années, BDO a été confrontée à une forte augmentation de la demande de prestations de services dans ce domaine», a précisé Werner Schiesser. BDO monte dans le train de la numérisation notamment avec le portail «HelloNina», destiné aux start-up, et avec le traitement automatisé des demandes clients à l’aide de ce qu’on appelle des bots. Cela libère des capacités pour le traitement de questions complexes, pour lesquelles des spécialistes issus de différents domaines seront sollicités. «Dans un tel environnement, l’importance de la relation personnelle, de l’échange et du conseil des clients va continuer à s’accroître», telle est la conviction de Werner Schiesser. En outre, la dynamisation de l’environnement, associée à une pression sur les coûts permanente et à des changements rapides, oblige de plus en plus d’entreprises à développer leurs activités à l’international. «Dans ce domaine aussi, BDO est un partenaire solide, grâce à un réseau mondial qui s’étend à 158 pays».

 

Pour de plus amples informations:

Stefan Wyer

BDO SA
Direction Suisse | Service de presse
Téléphone: 032 624 66 99
[email protected]

 

Avec 33 succursales et plus de 1000 collaborateurs, la société BDO SA représente la première adresse de Suisse pour les petites et moyennes entreprises, administrations publiques et organisations à but non lucratif en matière d’audit, de services financiers et fiduciaires, de conseil fiscal et juridique ainsi que de conseil aux entreprises, de services informatiques et immobiliers.

 

Télécharger PDF