• Global Risk Landscape
Publication:

Global Risk Landscape

19 juillet 2017

Vivons-nous dans un monde plus risqué ? Selon 72% des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête «Global Risk Landscape» de BDO, la réponse est oui. Toutefois, étant donné que la perception du risque a chuté depuis l’année dernière (87%), s’agit-il d'une représentation fidèle de l’évolution du risque dans le monde entier ?

Dans le cadre de l’enquête, qui a été menée début 2017, BDO a sondé 500 dirigeants et experts de niveau senior originaires de 55 pays différents afin de découvrir les risques auxquels leurs entreprises font face à l'heure actuelle, selon eux, et ceux auxquels ils pensent qu’elles seront confrontées à l’avenir. Les résultats de cette étude reflètent la perception du risque à un moment unique, avec de plus en plus de preuves de similarités régionales dans un monde globalisé et interconnecté.

Le rapport analyse les risques actuels et émergents et aborde un certain nombre de thèmes comportant des risques, dont :

  • l’environnement macro-économique et géopolitique 
  • les technologies de rupture 
  • la gouvernance.

Les résultats de l’enquête sont quelque peu surprenants dans ce contexte de bouleversement politique, social et économique de 2016 : les évolutions technologiques rapides menant à une augmentation du risque en matière de cybersécurité et des violations de données, la croissance des partis populistes et les changements règlementaires continus, ainsi que la preuve du fait que les marques connues et les noms familiers peuvent rapidement perdre de l’envergure dans une ère où les médias sociaux ont une grande influence.

Neuf ans après la crise financière mondiale, les dirigeants d’entreprises sont toujours préoccupés par leur capacité à s’adapter à la pression croissante de conformité. En effet, 35% des personnes interrogées estiment que la sévérité croissante de l’environnement règlementaire est la principale menace à surmonter.

Toutefois, les répondants sont également d’avis que l’augmentation de la concurrence dans une ère de données, de rupture et de nouvelles technologies présente aussi bien des risques que des opportunités pour les entreprises. Presque tous les CEO qui ont participé à l’enquête pensent que leurs entreprises sont le moins préparées au risque de ne pas parvenir à innover et à suivre les évolutions technologiques. Les gagnants seront ceux qui parviendront à s’adapter, à investir dans les bonnes technologies et à exploiter les bonnes données.

En général, les dirigeants d’entreprises de la zone EMEA, de l’APAC et d’Amérique sont d’accord sur le fait que l’augmentation de la compétition, le risque règlementaire et la décélération économique / reprise lente sont les trois plus grandes menaces en 2017.

 

Vous aimeriez en savoir plus ? Téléchargez l'étude (en anglais) dès maintenant gratuitement.

 

Formule d'appel:

 Security code