• Étude BDO des conseils d'administration

    Structure et rémunération des conseils d'administration des petites et moyennes entreprises en Suisse

Études:

Étude BDO des conseils d'administration

17 mai 2017

«Les conseils d'administration des PME peuvent servir d'exemple.» - Werner Schiesser, CEO de BDO, en interview avec Sandra Schiess.

 

Français: L'étude BDO des conseils d'administration analyse les honoraires et la structure des conseils d'administration des petites et moyennes entreprises en Suisse. Les résultats présentés ont été produits sur la base des réponses de 689 sociétés anonymes, dont les effectifs ne dépassent pas 1000 collaborateurs.

 

L’essentiel en bref

 

Honoraires moyens des conseils d’administration des PME: CHF 22 000

En 2017, la rémunération d’un membre du conseil d’administration (CA) des PME (petites et moyennes entreprises) suisses se situe en moyenne à CHF 22 000 par an. On entend par là les présidents des conseils d’administration, les suppléances, les délégués, les membres du comité du CA et les membres ordinaires.

Avec plus de CHF 30 000 ou 27 000, la rémunération des présidents du CA et des délégués du CA est la plus élevée. Les vice-présidents du CA, les membres des comités du CA et les membres ordinaires perçoivent une indemnité moyenne comprise entre CHF 15 000 et 17 000.

La valeur centrale de la rémunération des présidents de CA et des -délégués se situe à CHF 15 000. Pour les autres postes au sein conseil d’administration, elle s’établit autour de CHF 10 000. La majorité des conseils d’administration gagne donc nettement moins que ne le laissent supposer les valeurs moyennes. 

 

Baisse de 12% des honoraires par rapport à 2014

Les honoraires moyens des membres du conseil d’administration ont baissé de 12% par rapport à 2014. Les indemnités des délégués de CA, des vice-présidents de CA et des membres des comités de CA accusent la plus forte baisse. C’est précisément pour ces groupes de personnes que la hausse a été la plus forte depuis la fin des années nonante.

Illustration 1: Les honoraires moyens des membres du conseil d'administration ont baissé par rapport à 2014. Dans l'étude, vous trouverez plus d'information concernant les honoraires des différentes fonctions d'un conseil d'administration.

 

Honoraires de succès en baisse ou supprimés

Le recul des rémunérations s’explique essentiellement par la baisse ou l’absence d’honoraires de succès ou par une baisse volontaire des rémunérations des propriétaires d’entreprises. Une rémunération moindre pour les postes nouvellement pourvus ainsi qu’une rémunération moindre dans les jeunes entreprises ont contribué au recul de la rémunération moyenne.

Seules les rémunérations des membres ordinaires de CA sont restées stables dans une large mesure. Ces derniers perçoivent plus rarement une participation aux résultats et sont aussi plus rarement (co)propriétaires de l’entreprise. Par ailleurs, il existe fréquemment plusieurs membres ordinaires de CA dans l’entreprise, qui perçoivent généralement tous la même rémunération. Une baisse de rémunération ne serait que difficilement réalisable ici.

 

Différences moindres en comparaison sectorielle, augmentation en -fonction de la taille de l’entreprise

Dans l’ensemble, les différences de rémunération selon les secteurs ont diminué, alors que les différences selon la taille de l’entreprise ont à nouveau légèrement augmenté. La rémunération du conseil d’administration a baissé en particulier dans les petites et très petites entreprises. Ceci tient avant tout au fait que les membres des conseils d’administration de ces entreprises sont aussi fréquemment des (co)propriétaires qui, en période de faible conjoncture économique, acceptent parfois de leur plein gré une rémunération plus faible. Dans plus de la moitié des PME (54%), la direction et la conduite du conseil d’administration sont confiées à une seule et même personne. Dans les très petites entreprises, cette proportion (68%) est à nouveau nettement plus élevée.

 

Proportion de femmes: 14%

En moyenne, le conseil d’administration des PME dispose de 3,7 membres, soit exactement le même niveau qu’en 2014. La proportion de femmes dans les conseils d’administration s’inscrit à 14% et a légèrement fléchi par rapport à la dernière édition de l’étude (15% en 2014). Les entreprises de dix collaborateurs ou moins présentent le nombre de membres féminins du CA le plus élevé. Dans les entreprises de cette taille, les membres de la famille sont souvent actifs au sein du conseil d’administration.

 

Besoin d’action: composition du conseil d’administration

Parmi les critères recueillis pour la première fois en 2017 concernant la composition du conseil d’administration, la prise en compte des intérêts des propriétaires revêt la plus grande importance, suivie par les connaissances du marché et du secteur ainsi que par les compétences technologiques et professionnelles. L’indépendance vis-à-vis de la direction n’a d’importance que dans les grandes entreprises.

Notre analyse des facteurs de succès montre cependant que c’est précisément dans les entreprises familiales que l’indépendance du conseil d’administration vis-à-vis de la direction joue un grand rôle pour leur performance. En outre, il existe des indices permettant de conclure qu’un président de CA expérimenté, qui exerce plusieurs autres mandats, dirige une entreprise avec plus de succès qu’une personne n’ayant pas d’autres mandats. L’indépendance et le professionnalisme sont par conséquent des critères qui devraient être pris en compte dans la composition du conseil d’administration. 

 

Professionnalisation du CA (nombre de mandats)

Outre le mandat étudié, les présidents de CA disposent de 2,7 mandats, ce qui constitue un indice de leur professionnalisme. Pour d’autres membres du CA, cette valeur est de 2,2 mandats. 40% des présidents de CA et des autres membres du CA n’exercent qu’un seul mandant et ne sont vrai-semblablement actifs au sein du conseil d’administration qu’en raison de leurs connaissances du secteur ou de leur appartenance à la famille.

 

Besoin d’action: structure d’âge et compétences dans le domaine du numérique et de l’internationalisation

Deux tiers des membres des conseils d’administration des PME suisses sont âgés de 50 ans ou plus. On peut supposer que les défis du numérique par exemple pourraient être mieux maîtrisés en faisant davantage appel à de jeunes personnes qualifiées. Bien que le recours à des membres de CA possédant des compétences dans le domaine du numérique n’ait pas d’incidence directe sur la performance des entreprises, il existe une corrélation positive avec leur capacité d’innovation.  

Illustration 2: Structures d'âge

 

Vous aimeriez en savoir plus ? Téléchargez l'étude dès maintenant gratuitement.

 

Formule d'appel:

Entrez le code:
 Security code