Ce site utilise des cookies pour vous offrir un service plus personnalisé et mieux adapté à vos besoins. En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de nos cookies. Veuillez lire notre Déclaration de protection des données en ligne si vous souhaitez davantage d’informations sur les cookies que nous utilisons et sur la manière de les supprimer ou de les bloquer.
  • Activité lucrative et activité non lucrative

    ​Coronavirus: la Suisse adapte ses conditions d'entrée pour les vols en transit
Article:

Titres de séjour et de travail: Actualité et projets en cours

31 août 2020

Activité lucrative et activité non lucrative

Dans la pratique, la question de la différence entre un détachement avec ou sans activité lucrative se pose souvent, et ainsi, si une autorisation de travail est nécessaire. En général, les personnes entrant en Suisse dans un but lucratif doivent avoir un permis de travail. Un visa Schengen, tout comme un visa d'affaires, permet l'entrée en Suisse mais ne remplace pas un permis de travail.

Une activité lucrative se base essentiellement sur un travail lié à un projet ou un client. Seule une occupation qui ne rentre pas dans le cadre d'une activité non lucrative peut être effectuée sans autorisation de travail. Le tableau ci-dessous présente quelques exemples non exhaustifs:

Activité lucrative (= permis de travail requis)

Activité non lucrative

Missions de projet, y compris réunions liées au projet et au client

Courtes missions représentatives de cadres sans travail rémunéré

Formation sur le lieu de travail;
Formation et introduction des nouveaux employés

Négotiation de contrats

Séjours de stage, d'étudiant ou de stagiaire

Rapports de travail et courtes réunions d'affaires de quelques jours qui ne sont pas liées au projet ou au client.
(Ex. cadres supérieurs se réunissant au siège pour une réunion de stratégie interne)

Travaux de réparation, d'entretien ou de garantie

Formation théorique avec concept de formation (environnement de formation spécial en dehors du processus de production):

  • Cours théoriques et techniques sans application pratique (ex., formation à la vente)
  • Séminaires théoriques
  • Ateliers en rapport avec de nouveaux systèmes techniques (ex. participation à un atelier sur de nouveaux systèmes d'application)

Activités pastorales

Participation dans des congrès et des événements

Emploi local en Suisse

Dispositions relatives à la gestion d'actifs propres

 

La Suisse adapte ses conditions d'entrée pour les vols en transit

Depuis le 31 août, il n'est plus possible d'entrer en Suisse depuis un pays à risque en transitant par un pays ne présentant pas de risque. Toutefois, les passagers voyageant depuis un pays qui n’est pas jugé à risque pourront entrer en Suisse même s'ils transitent par un pays à risque sous condition qu'ils ne quittent pas la zone de transit de l'aéroport. Il était possible, jusqu'à présent, de contourner ces restrictions d'entrée en passant par des aéroports de pays n'étant pas considérés à risque.

La quarantaine reste obligatoire en Suisse pour les voyageurs de certains pays et régions. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) met régulièrement à jour une liste de ces pays selon l'évolution de la pandémie.