• Bolliger & Co. AG

Une pure affaire de famille

BDO accompagne la famille Bolliger et son entreprise depuis plus de 40 ans. Et il faudra bientôt planifier la prochaine succession.

Depuis quand collaborons­-nous avec BDO? Marcel, Daniel et Christine Bolliger se regardent brièvement d’un air interrogatif. «Je pense que c’est en1973 que notre père a décidé de collaborer avec BDO – qui s’appelait encore Visura à l’époque.» Aujourd’hui, ce sont ses trois enfants qui dirigent l’entreprise familiale en deuxième génération.

Leur fidélité à BDO pendant toutes ces années tient à deux raisons. Premièrement, la famille Bolliger a toujours pu compter sur la qualité des services de BDO, que ce soit lors du conseil en matière de clôture des comptes, du conseil fiscal ou du conseil en gestion d’entreprise.

Deu­xièmement, elle apprécie le principe du partenaire­client de BDO. Christian Zumstein assume cette fonction depuis 1995, date à laquelle son pré­décesseur est parti à la retraite. Il connaît aujourd’hui l’entreprise aussi bien que s’il en était propriétaire. M. Zumstein estime que «l’un des principaux défis est de continuer d’introduire correctement les décisions prises dans l’entreprise et de les mettre en œuvre de manière optimale sans prendre un rôle de simple exécutant». Cela suppose une relation de confiance qui ne s’établit qu’au bout de nombreuses années. «Je me suis vraiment senti accepté et adopté lorsque la famille Bolliger m’a invité pour la première fois à partager un repas.

En tant que partenaire­-client d’une entreprise familiale, je dois être un interlocuteur crédible et de confiance pour tous les membres de la famille, quelle que soit leur fonction ou leur génération. Ce n’est qu’ainsi que je peux essayer de rétablir l’équi­libre en cas de divergences d’opinions au sein de la famille», affirme­-t­-il avec conviction. BDO a apporté son exper­tise technique à l’entreprise à des niveaux très différents: lors du premier règlement de la succession, de la dé­cision d’investissement dans la nouvelle installation de traitement des boues de Grenchen ou de la transformation de l’ancienne société en commandite en SA. BDO ne sera pas à court de travail de sitôt car dans quatre à cinq ans environ, il faudra déjà planifier la prochaine succession dans la famille Bolliger.